J5 : Yellow Rock / Stud Horse Point

Snow Canyon SP - Red CLiffs NCA - Kolob Canyons

Lundi 10 Avril 2017Yellow R

5h. Pas besoin de réveil ici dis donc ! Dans la chambre noire, une lueur attire mon attention : je tire les rideaux et je me retrouve face à une gigantesque lune bien ronde qui descend sur les montagnes rouges. Quel spectacle ! Ni une ni deux, je descends sur la terrasse pour admirer cela ! Par contre, il fait bien froid et un mal de gorge a commencé à montrer le bout de son nez.P1070466 (2)

Pendant de longues minutes, je suis fascinée par ce qui est en train de se produire devant moi. Un coucher de lune, c’est bien la 1ère fois que j’expérimente cela ! Au final, celle-ci disparaît derrière les collines qui commencent à rougeoyer. En effet, le soleil commence à montrer ses premiers rayons de l’autre côté de la maison. J’ai enclenché la GOpro pour faire mon premier timelapse !

(Si je me souviens bien, je vous ai partagé ce moment en direct live. Il doit encore figurer sur la page FB, il faut remonter au 10 avril dans les publications 😉 ).

La journée commence donc parfaitement !

Programme du jour : « Yellow Rock » et « Stud Horse Point ». Mais avant cela, je vais rendre visite à Danielle qui gère l’Office de Tourisme de Kanab.

Pendant le petit déjeuner au BNB, je fais connaissance avec Pat et son amoureux, 2 espagnols, accro eux aussi à l’Ouest. Ils me demandent des conseils pour organiser leur journée à « Capitol Reef NP » dans 2 jours. Cela tombe bien : ce parc, je l’adore !

A l’Office du Tourisme de Kanab, une bande de jeunes veut absolument savoir comment aller à Supai aujourd’hui (enfin, ils ne connaissent pas le nom : ils montrent une photo d’Havasu Falls). Je suis abasourdie. Je fais un rapide calcul dans ma tête : il est 9h, d’ici, il faut 6h pour arriver au « Hualapai Hilltop » + 4h de rando pour arriver à Supai. Et encore, je pense qu’ils sont bien dans le genre à y aller en tongs ! C’est impossible et inconscient.

Le cow-boy à l’accueil leur dit qu’il ne sait pas comment s’y rendre. Je pense surtout qu’il ne veut pas leur dire car il a bien compris que ce genre de personne qui s’aventurent sans aucune préparation, c’est du boulot en plus pour les équipes de sauvetage ! Ils repartent dépités. Quant à moi, j’ai attendu pour rien : Danielle est en réunion !

Je prends donc ma voiture pour rejoindre « Yellow Rock » qui se trouve sur la « Cottonwood Canyon Road », piste souvent fermée car en temps de pluie, elle devient vite impraticable. L’année dernière, nous avions dû renoncer à l’emprunter car la pluie arrivait à grands pas. Il faut 1h20 de route depuis Kanab.

Au bout de 40min de conduite, je m’arrête sur le chemin à la « Paria Contact Station » pour vérifier la météo et l’état de la piste. Soleil toute la journée, piste ouverte : Roulez jeunesse !

La « Cottonwood Canyon Road » arrive à l’entrée de « Kodachrome Basin SP » si on la prend en entier. Pour ma part, je vais m’arrêter à « Lower Hackberry Canyon ». Ça roule pas trop mal et je me sens désormais apte à conduire sur les pistes. Le paysage est sublime.P1070680

Au loin, « Yellow Rock » est un peu visible. Je me gare au final sur un micro parking de fortune le long de la piste et non pas au parking de « Lower Hackberry ». GPS en main, en marche !

Je traverse d’abord des buissons bien piquants  jusqu’à arriver à un wash dans lequel  coule un peu d’eau. P1070665

Je le traverse et rejoins le petit sentier à peine visible. En moins de 10min, je suis au pied de la fameuse montée. Elle me rappelle la dernière montée du « Subway » à Zion NP, en plus court.

P1070661

Grimpette dans les cailloux

On va faire comme avec un pansement : l’arracher d’un coup pour en avoir vite fini ! Je grimpe donc rapidement, en évitant de regarder devant moi mais en assurant bien chaque pas : les cailloux et roches sont nombreux et instables. En 8min, j’arrive à la partie « plate » de la montée, c’est-à-dire à nouveau un sentier correct. Ça, c’est fait !

P1070660

Aperçu depuis le milieu de la montée

Je continue mon petit bout de chemin. Ici, on a une vue splendide sur la Cottonwood Road Canyon des deux côtés :P1070469P1070470

Et au dernier moment : « Yellow Rock » est face à moi ! Waouh !P1070476

La question, maintenant, est : je commence par où ? Pas de sentier ici, exploration à 100%. Je me décide à prendre les choses dans l’ordre et je contourne par la droite.P1070478

Ici, le slickrock forme des vagues rosées.

Un peu plus loin, la vue sur « Hackberry Canyon » est splendide. En face de moi, des couleurs jaunes resplendissent au soleil.P1070501P1070503P1070505

Je continue à contourner en montant progressivement. C’est impressionnant les formes et les couleurs qui se dessinent partout autour de moi. On ne sait où regarder !P1070508

J’arrive au final au sommet de Yellow Rock. Ici, le jaune est surprenant ! La vue sur la vallée aussi.

C’est aussi ici que des amis ont caché une pièce en septembre dernier. En m’avançant un peu, je remarque le tas de cailloux qu’ils m’avaient donné en repère. La pièce est bien là, à m’attendre sagement !

P1070530

Vous la voyez ?

Elle est d’ailleurs toujours là-haut, à vous de la trouver maintenant !

Pause repas. Un peu de vent mais rien de méchant. L’endroit est aussi beau que je l’avais imaginé.P1070552

Je continue l’exploration à droite et à gauche, je ne veux rien louper. Une pyramide ici, des pools par-là, je suis une vraie gamine dans un terrain de jeux !P1070578
Voici la visite en images :

Arrivée en bas, je décide de grimper sur la colline en face.

P1070583

Direction : la petite butte en face §

Le chemin est hasardeux. Il y a des formes sympas. par-ci, par-là.

J’arrive ensuite au bord d’un canyon. La vue est somptueuse  !P1070629P1070630

Je voulais me rendre à « Red Top » mais je ne retrouve plus ma fiche où j’ai noté les coordonnées. Signe que cela est trop loin et que je ne dois pas m’aventurer. Je fais donc une pause ici, face à « Yellow Rock ». Il fait tellement bon, c’est tellement calme que j’avoue m’être un peu assoupie !P1070622

Il est temps de redescendre tranquillement. Encore quelques petites pools et autres endroits sympas. L’appareil photos chauffe !

Je contourne la montagne principale par la droite. Des petits pics rocheux attirent mon attention, je m’y aventure.P1070652

Au loin, j’aperçois ma voiture ! Mais je ne suis pas au bon endroit pour redescendre. Sur ce coup, je suis plutôt contente d’avoir le GPS pour me repérer, c’est assez « paumatoire ». Après encore quelques photos, j’attaque la descente.

P1070649

Ma voiture au bout de mon doigt !

Je croise un groupe de français. Les enfants d’une dizaine d’années galèrent à monter. J’attends qu’ils soient arrivés avant de redescendre. Le père me signale au passage qu’il a trouvé ma feuille en bas de la montée et la mise sous un caillou. Je l’ai donc perdue 10min après le départ !

La descente, il vaut mieux la faire tranquillement : ce n’est pas le moment de se faire une entorse !P1070667

Retour à la voiture, il est 16h. Je suis donc restée plus de 5h ici.

Je projette de rejoindre « Stud Horse Point » que je ne connais pas encore. Environ 50min me séparent du début de la piste de cet endroit. En route donc ! Beaucoup de veaux sur la Cottonwood. Ca sent bon le printemps 🙂P1070670P1070676

Je quitte l’Utah et me voici en Arizona.

L’entrée de la piste est facile à repérer. Ensuite, il y a deux chemins : un pour les 4WD et un pour les SUV comme moi. Elle est plus roulante et facile. C’est un peu un amas de pistes ici, il ne faut pas se tromper. Je longe des poteaux électriques, je tourne à droite et me voici face à une montée avec des cailloux qui dépassent, un wash et des vaches. Je sors de la voiture pour évaluer. Non, pas la peine : je ne passe pas ici ! Je fais demi-tour et regarde d’où vient mon erreur. J’aurais dû tourner à gauche au premier embranchement au lieu d’aller tout droit comme me l’a indiqué le GPS. Je passe la barrière (qui a été remblayée), longe à nouveau une ligne de poteaux électriques, tourne à droite, longe la rive et m’y voici. A nouveau, heureusement que j’ai étudié le chemin avec Google Earth pour avoir des points de repères !

Une voiture est garée. Un homme est en conversation téléphonique à l’intérieur. Je descends donc un peu plus loin au milieu des hoodoos de Stud Horse Point. Je suis un peu tôt pour le coucher de soleil, quel dommage !P1070685

Je vagabonde à droite à gauche, je grimpe, je prends plein de photos.

Au fond, on voit le Lake Powell. L’endroit n’est pas incroyable mais se laisse apprécier.

P1070715

Lone Rock au milieu du Lake Powell

Je remonte ensuite et me positionne un peu en avant de la voiture du monsieur pour prendre un panorama du Lake Powell. P1070682L’homme me salue et s’excuse pour ne pas m’avoir dit bonjour avant : il est contrarié car il a cassé un de ces appareils photos (il est photographe). Oh ben pas de soucis mon cher monsieur ! Il demande à voir mon appareil et me demande ce que je fais là. Je lui explique en gros mon voyage. Il voyage aussi. A vrai dire, il a tout vendu pour venir explorer le Southwest et sa vie tient dans la voiture. On commence à parler endroits à ne pas louper et je lui montre les photos du jour à Yellow Rock qu’il ne connaît pas. Il me montre sur son livre les endroits qu’il a prévus et je lui en inscris d’autres qu’il devrait définitivement voir. Et on parle et on parle et on parle. Un des plus beaux compliments est celui-ci : « Comment une petite française comme toi peut en savoir autant sur ce gigantesque endroit ? ». Oh, je suis toute émue 🙂 Et on parle, et on parle et le soleil se couche ! P1070732

Vite, photos !P1070749

Je quitte Randy quelques instants pour reprendre les hoodoos en photos sous ce nouveau ciel ! C’est beaucoup plus beau maintenant.

Je le rejoins. Face à nous, la pleine lune se lève devant le Lake Powell ! Instant de contemplation. Je ne m’attendais pas à ce spectacle !

P1070751

3 photos totalement différentes en 2h de temps !

Il faut maintenant que je quitte Randy car je ne veux pas refaire la piste de nuit. Il dort à « Lees Ferry » demain et je passe par là le surlendemain. On se promet d’essayer de se revoir. Le courant est vraiment bien passé !

17857774_10154795919918355_430946517_n

Une rencontre au milieu de nul part…

Il fait quasi nuit lorsque je rejoins la 89. Petite photo sur le panneau UTAH. Je ne l’avais pas sous cette couleur !P1070763

Quand j’arrive au BNB, il est plus de 21h et il fait nuit noire. Celeste me saute au cou ! « Où étais-tu ? Tu avais comme disparue ! » me dit-elle ! Cela fait plaisir J Je lui raconte ma journée riche en émotions ! Mais celle-ci n’est pas finie : demain, je prévois un trek à Zion pour remplacer le « West Rim Trail » mais lequel choisir ? J’essaye de me pencher sur la question mais la fatigue me rattrape…

La nuit porte conseils comme on dit chez nous 🙂

A suivre !

Vous avez aimé cet article et/ou ce blog ? Votez pour en cliquant ici ! Milles mercis !Sans titre

Retour à l’accueillogo-net

 

Publicités

5 réflexions sur “J5 : Yellow Rock / Stud Horse Point

  1. Je ne comprends pas que l’on ne prépare pas un minimum avant de partir. Surtout que les infos sur Havasupai sont assez faciles à trouver sur le net (si l’on prend la peine de chercher). Ca me rappelle une émission que l’on a vu Jeudi soir. Je pensais voir de belles images de l’ouest américain qui me mettraient dans l’ambiance de mon prochain road trip et au final je me suis énervée devant la télé avec une famille qui m’a semblé très peu préparée et irrespectueuse des lieux. Bref…

    Pour en revenir à des choses plus intéressantes, c’est fou les palettes de couleurs qu’il y a à Yellow Rock. C’est génial de pouvoir suivre une passionnée de l’ouest américain. A défaut de le faire soi-même, ça permet de rêver un peu.

    Merci pour ces moments d’évasion.

    Aimé par 1 personne

    • Et c’est super d’avoir des gens comme toi qui prennent le temps de lire et de commenter ! Milles Mercis ! Yellow Rock, je le conseille vivement : je me suis éclatée là bas ! Ce n’est pas trop difiicile (La montée est 3 fois plus petite que la montée que tu vas avoir à faire au « Subway ») et sur place, c’est exploration à gogo !
      Je n’ai pas vu le reportage mais on m’en a parlé. Ca m’énerve aussi : j’étais prête à leurs dire « Faites comme tous les autres et allez à l’Angels Landing ! mdr ».

      J'aime

      • Ce n’est pas tant de faire comme tout le monde qui était énervant mais la manière de faire. Pour notre 1er road trip nous avons aussi fait nos touristes de base mais nous étions émerveillées par tout ce qu’on voyait (et on le refera encore cette année pour notre 1ère fois à Yellowstone). Là ça sonnait vraiment radin et prétentieux. La femme a quand même demandé au ranger à l’entrée du tunnel de Zion pour passer avec le camping car: »est ce que si l’on suit quelqu’un qui a déjà payé, on peut passer gratuitement ? ».

        Ça me dirait bien d’aller hors des sentiers battus plus tard. Pour l’instant, je visite en te lisant.

        J'aime

  2. Pingback: J8 : Little Wave / Lake Powell / Old Paria / Diana’s Throne | Complètement à l'ouest

  3. Pingback: J9 : White Domes | Complètement à l'ouest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s